Logo Malory Malmasson blanc

L’égo, un ange gardien maladroit

se libérer de l'égo

Inspiré de l’extrait des formations “Lettres Hébraïques” et « Accéder à son être véritable »

Le travail sur l’égo est à la base du travail spirituel

Le travail sur l’égo est une étape clé pour passer d’un développement personnel c’est-à-dire centré sur le bien-être physique, mental et émotionnel, au développement spirituel (et donc à tout ce qui touche au conscient et à l’inconscient).

En effet, il est nécessaire de réguler l’ego et de nous libérer des rôles et des masques qu’il nous fait porter.

Mon objectif n’est absolument pas ici de le diaboliser et de l’éradiquer, bien au contraire. Je vois l’ego comme un ange gardien maladroit qui tente de nous protéger coûte que coûte malgré ses stratégies peu efficaces. Il est aussi un moteur nécessaire et fabuleux dont nous avons absolument besoin pour vivre et nous réaliser.

C’est pour cela que j’utilise le mot “réguler” ; il ne s’agit pas de le faire disparaître mais de mettre ses qualités au service de l’âme et de nos volontés profondes.

Aujourd’hui, l’égo n’a pas ce rôle en nous car il répond à des mécanismes inconscients. Cependant, nous pouvons lui apprendre à œuvrer avec nous.

masque d el'égo

Les besoins de l’égo

Aujourd’hui, l’ego est un programme inconscient qui nourrit notre désir de vivre ; il est indispensable à notre incarnation et à notre survie.  Pour remplir sa mission, il a 6 besoins fondamentaux :

Les besoins physiologiques et de sécurité :

Ils nous permettent de maintenir notre corps en vie, d’évoluer dans un cadre sécuritaire et donc de pouvoir nous épanouir.

Les besoins d’acceptation et d’amour :

Ils nous font nous intégrer dans des groupes, avoir de l’importance socialement, grandir au sein de relations, nourrir nos cellules d’amour. En effet, l’ego a compris que sans amour, nous ne pourrons survivre et, d’un point de vue plus archaïque, que nos chances de survie sont plus élevées si nous créons des liens et faisons partie d’un groupe. 

Les besoins de reconnaissance et de valorisation :

Ils sont importants pour exister en société ; sans reconnaissance ou valorisation, l’ego a l’impression de vivre une mort sociale et il ne peut le supporter. 

Les « moi-blessés »

Si ces besoins ne sont pas remplis par l’extérieur (par exemple, nous ne sommes pas reconnus au travail, nous vivons un chagrin d’amour, nous vivons dans un pays en guerre), l’ego va développer des moi-blessés : le déprécié, le mal-aimé, le menacé, le privé, le délaissé, le méconnu.

De peur que ces moi-blessés et leurs blessures nous achèvent, l’ego va développer des stratégies afin de cacher nos parts-blessées, de les occulter. 

Dans l’exemple du chagrin d’amour, il pourra soit développer une stratégie de compensation et nous faire croire que nous pouvons trouver de l’amour n’importe où, avec n’importe qui et n’importe quand ; soit utiliser une stratégie de privation dont le scénario sera que nous n’avons pas besoin d’amour. Nous nous couperons alors de toute relation. 

Dès lors, en voulant nous protéger de situations qui pourraient à nouveau nous blesser, l’ego nous fait porter des masques, jouer des rôles et nous éloigne de notre authenticité.

L’égo, au service de la conscience

Le travail spirituel tel que je le propose dans mes formations et enseignements vous invitent à découvrir les stratégies qui se cachent derrière nos comportements et nos décisions. Cela permet, petit à petit, d’avoir accès à la partie la plus haute de notre être, le Soi. Lui saura toujours nous guider vers un comportement de vérité, d’authenticité, de grandissement de conscience et de lumière.

Ainsi, en construisant un chemin entre nous et notre Soi, en étant à l’écoute de notre âme et en mettant en lumière les fonctionnements inconscients de l’ego, nous pourrons transformer cette force de survie en une force de vie au service de nos élans du cœur. Nous deviendrons les bâtisseurs d’un nouvel art de vivre et d’un monde fait de conscience.

Je parler donc souvent de “choisir l’âme et non l’ego” mais il ne s’agit pas de dénigrer ou d’oublier cette force magique qu’il représente. Il s’agit de créer une collaboration fertile entre lui et notre âme.

Si vous souhaitez plonger plus en détails dans cette aventure merveilleuse qu’est la régulation de l’ego, je vous invite à découvrir mon livre “L’Art et la Manière d’être Soi” ou mes formation « Lettres Hébraïques » et « Accéder à son être véritable » (disponible en Octobre).

Vous pouvez aussi visionner cette vidéo pour de plus amples informations:

Dans cette vidéo je vous explique les rouages invisibles autour de l’inconscient, de l’ego et de la mémoire cellulaire. J’exprime aussi l’importance de traiter notre inconscient, de transmuter nos mémoires cellulaires et réguler notre ego. La « master class » dont je parle a été remplacée par la formation « Accéder à son être authentique » disponible bientôt, soyez patients 🙂

signature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Restez informé·e

Recevez mes actualités et outils spirituels.

Malory