Logo Malory Malmasson blanc

L’enfant Intérieur

Sans-titre-62

Transcript du Wébinaire du 25 Avril 2022

1. L’ importance de se connecter à son enfant intérieur

En cette période, il est très important de se connecter à l’enfant intérieur car c’est une énergie ressource en nous. Il est plein de fraîcheur, de créativité et d’espoir. Pour lui, tout est possible car la magie est là.

Il nous aide à changer plus rapidement d’états émotionnels, notamment à dépasser les émotions négatives, à les transmuter. Il suffit de voir comment un enfant passe facilement d’un état à un autre, alors que nous, les adultes, restons “accrochés”. En effet, les enfants sont maîtres dans l’art de transmuter les émotions, et nous pouvons nous inspirer d’eux. 

Nous connecter à l’enfant intérieur, c’est réveiller notre cœur d’enfant fait de naturel, de spontanéité et d’un élan léger et profond. C’est aller vers l’autre plus facilement, et être dans une énergie de confiance et d’amour.Nous sommes beaucoup d’adultes à sombrer, flancher, à se mettre des barrières. Il est temps de jouer et de prendre plaisir, des notions que nous oublions trop souvent au quotidien. 

Se connecter à l’enfant intérieur, c’est aussi visiter ses blessures et donc de mettre de la lumière sur nos parties blessées et ainsi nous libérer. 

Cette élévation vers plus de joie et de lumière est actuellement importante, et même nécessaire, pour le monde.

.

Exercice : “ retrouver la paix et laisser tomber ses bagages vers le sol”

Se reconnecter à son enfant intérieur, c’est retrouver cet état de paix et de légèreté qui le caractérise.

Pour cela, je vous invite à imaginer que l’énergie de paix infuse en vous et que les charges négatives qui vous pèsent tombent au sol. Pendant cette visualisation, vous pouvez répéter le mantra suivant : “Je chemine vers l’amour de moi et je choisis la paix pour moi, par amour pour moi”. 

Cela peut être parfois difficile car faire le choix de la douceur et de la paix, c’est faire le choix de l’amour de soi. Or, souvent, nous pensons ne pas être légitime à accéder à cet état, ne pas le “mériter”, et c’est pour cela que nous n’y arrivons pas. Il est donc important de travailler sur sa valeur et de se pardonner de rencontrer ces difficultés. 

Parler à son enfant intérieur, le laisser vivre à travers nous

Pour parler à son enfant intérieur, il est bon de lui parler comme si nous parlions à quelqu’un d’autre et surtout l’écouter. Il faut prendre le temps d’entrer en lien avec lui afin de lui permettre de s’éveiller en confiance et de pétiller à nouveau.

Dites-lui des choses positives et sincères car, à chaque fois que l’on dit à l’enfant intérieur: “tu es aimé et aimable, tu es admiré et admirable, tu es belle/beau” il se passe quelque chose de positif, voire de magique en nous. 

Demandez-vous également ce que vous pourriez lui permettre de faire à travers vous. Allez jouer, cueillir des fleurs, faire de la balançoire, manger des bonbons, vous rouler dans le sable, faire le clown et vous émerveillez devant les détails de la vie. Votre adulte d’aujourd’hui se retrouvera transformé par l’éveil de votre enfant intérieur, le retour de sa joie et de sa juste place en vous. 

.

2. “Descendre” en soi – message en lien avec les énergies du moment

Enfin, il est important de comprendre que si nous souhaitons aller très haut, nous connecter à des énergies célestes, il nous faut aussi aller très bas, très profondément en soi, sans avoir peur d’aller visiter nos parts d’ombres. Et le faire avec amour et non jugement. Voici 3 exercices/visualisations que vous pouvez réaliser pour vous y aider : 

1. Respiration multidimensionnelle

Respirer en conscience sur l’axe vertical, pour connecter nos chakras et faire comme une cheminée énergétique. Ensuite, respirer aussi de manière horizontale : se laisser traverser par le souffle en avant et en arrière. 

2. Accepter l’ombre et la lumière

Imaginer que notre corps est un temple et que dans ce temple il y a une cave, une grotte. A chaque expiration je me dépose complètement dans cette grotte. Vous pouvez dire « Je me pose et je me dépose ». 

Toute la structure énergétique de notre être, notre esprit, notre corps, notre cœur, se dépose à l’expiration. Je descends en moi. 

Cette grotte peut au début apparaître mouillée, ou sombre, ou pas accueillante. Au fur et à mesure de notre cheminement, on met en forme et en lumière cette cave.

Il est important de faire cet exercice et d’accepter d’aller dans les profondeurs de notre être. En effet, comment l’énergie cosmique pourrait-elle descendre dans nos profondeurs si nous-même nous n’y allons pas?

3.   Prendre un engagement envers soi :

Celui de ne rien faire qui puisse blesser des parties de nous au quotidien. S’écouter avant de faire chaque chose. Souvent nous sommes dans l’impulsion et nous faisons beaucoup de choses qui ne nous conviennent pas. Que ce soit avec l’alimentation, le fait de faire l’amour, la prise d’une décision importante. Notre corps et notre âme ont  beaucoup de choses à nous dire.

Nous respecter, c’est conserver plus longtemps cet état de légèreté et de grâce de l’enfant intérieur. 

signature
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Restez informé·e

Recevez mes actualités et outils spirituels.

Malory